Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   vendredi 25 juillet 2014 Forum pour maigrir
 
 
 Le surpoids et les artères
Comportement alimentaire
Le poids normal
Le surpoids
L'athérosclérose
Nutrition & coeur
- L'alimentation
- Les fibres
- Les régimes
- Les matières grasses
- Diététique, sport et hypertension artérielle
Perte de poids & coeur
L'activité physique
Les maladies cardio-vasculaires

  Partager


  Newsletter
Trucs pour maigrir, informations sur la nutrition...

Mon adresse e-mail :





 
 
   


NUTRITION & COEUR : MATIERES GRASSES ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

Quel est l’effet de la baisse du taux de cholestérol sur les maladies cardiovasculaires ?
Quels sont les valeurs normales de concentration de cholestérol dans le sang ?
Cas particulier des Omega-3

Quelles sont les valeurs normales de concentration de cholestérol dans le sang ?

Catégorie de patients
Valeur anormale du LDL-cholestérol
Hommes <45 ans ou femmes non ménopausées, sans facteur de risque
≥ 2,2 g/l
Sujets ayants au moins un facteur de risque
≥ 1,6 g/l
Sujets ayants au moins deux autres facteur de risque
≥ 1,3 g/l
Sujets ayant une maladie coronaire
≥ 1,3 g/l

Chez les malades atteints d’une maladie des artères du cœur, la réduction de consommation des graisses saturées s’accompagne d’une baisse de la mortalité et morbidité cardiovasculaire.

 

Cet effet s’explique par une diminution de la progression des lésions d’athérosclérose dans les artères qui est significative chez les malades pratiquant une activité physique plus de 3 heures par semaine et consommant moins de 20% de graisses dans leur bilan calorique.

De plus, la pratique de ce régime alimentaire permet d’améliorer la perfusion du muscle cardiaque (le myocarde).

Les résultats d’une étude réalisée chez 300 personnes atteintes de maladies des artères du cœur et chez qui a été pratiqué une radiographie des artères du cœur (une coronarographie), montre clairement que la réduction de l’absorption du cholestérol alimentaire (< 20% de graisses et < 75 mg de cholestérol par jour) est associée à une stabilisation des plaques d’athérome au niveau des artères du cœur.

Ce résultat est partiellement expliqué par la baisse du mauvais cholestérol (- 22%), l’augmentation du bon cholestérol (+ 12%), la baisse des triglycérides (-20%), la perte de poids (-4%) et l’augmentation de la capacité physique (+20%)

Au delà de la baisse de cholestérol, d’autres mécanismes ont été évoqués pour expliquer l’effet positif d’un régime pauvre en graisse, à faible index glycémique et riche en fibres. En effet, un tel régime a également un effet bénéfique sur le sang puisqu’il limite la formation d’un caillot en inhibant l’agrégation des plaquettes entre elles.

De plus, ce type de régime limite au maximum l’inflammation dans le sang, les phénomènes inflammatoires étant largement impliqués dans la genèse des accidents cardiovasculaires.

Mais attention, la sévérité de la maladie des artères du coeur n’est pas corrélée au poids.

Cholestérol et maladies cardiovasculaires
 
  Le saviez-vous ?
Les graisses les plus bénéfiques pour la santé sont les mono-insaturées et poly-insaturées, les graisses saturées devant donc être évitées car elles augmentent le taux de mauvais cholestérol. Or, l’alimentation moderne comporte de nombreuses graisses saturées, un faible taux d’oméga-3 au détriment d’un taux plus important d’oméga-6.
Les graisses
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 27 novembre 2011        
      © 2014 Viviali     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale