Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   dimanche 16 décembre 2018 Forum pour maigrir
 
 
 Ce que nous mangeons
Ce que nous mangions
- Introduction
- Un peu d'histoire
- La Paléodiete
- Prévention des maladies cardio-vasculaires
Catégories d'aliments
Besoins énergétiques
Les protéines
Les matières grasses
Le sucre
Le sel
Les fibres
Les minéraux
Les vitamines

  Partager


  Newsletter
Trucs pour maigrir, informations sur la nutrition...

Mon adresse e-mail :





 
 
   


CE QUE NOS ANCETRES MANGEAIENT A L’EPOQUE PALEOLITHIQUE :
LA PALEODIETE

Le régime à l’ère paléolithique : la « paléodiete »

 

La paléodiete (« paleodiet » en anglais) est encore dénommée la diète de l’âge de pierre ou de l’homme des cavernes, ou encore la diète du jardin d’Eden. Elle est très intéressante à étudier pour mieux comprendre les modifications des comportements alimentaires depuis l’avènement de l’ère industrielle.

Il est en effet effrayant de constater que la consommation de vitamines et d’oligo-éléments est inférieure de nos jours comparativement à ce qu’elle était il y a 40 000 ans !

Les sucres étaient essentiellement apportés par voie naturelle par l’intermédiaire des fruits et végétaux alors que les fibres étaient largement consommées (100 grammes par jour pour une consommation actuelle de 15 grammes/jour). Ces fibres provenaient des fruits, légumes, racines et plantes.

Les protéines avaient une origine animale (viande de bison par exemple) mais aussi végétale et leur consommation représentaient environ 30% des apports nutritionnels globaux.

Les graisses étaient consommées en abondance (environ 0,5 kg par jour) mais le niveau sanguin de cholestérol était inférieur à celui qui est observé en moyenne chez un sujet vivant dans nos pays occidentaux. Les animaux sauvages étaient constitués de moins de graisses saturées que les animaux domestiques et leur contenu en acides gras oméga-3  était  plus important. De plus, la dépense physique liée à la chasse de l’animal était plus importante que celle développée aujourd’hui pour aller faire ses courses au supermarché !

Les vitamines et minéraux étaient principalement apportés par les fruits, les végétaux, les racines et les noix et noisettes, ce qui peut toujours être le cas aujourd’hui.

Concernant le sel, il est stupéfiant de constater que l’apport quotidien moyen est aujourd’hui de 4 grammes (et jusqu’à 10 grammes) alors qu’il était de 600 mg environ il y a 40 000 ans... Ce sel n’est pas apporté naturellement par les aliments mais plutôt par les préparations culinaires et la présence de la salière sur la table, ce qui représente 90% de l’apport !

Contrairement au sel, le potassium est aujourd’hui moins consommé qu’à l’époque puisque seulement 3 mg sont apportés quotidiennement en moyenne dans notre alimentation contre 7 mg à l’époque.

Cette information est capitale lorsque nous savons que le potassium est largement impliqué dans l’apparition d’une hypertension artérielle.

Pour « bien faire », il faudrait donc que notre alimentation soit en accord avec nos gènes, ce qui imposerait des changements de qualité importants dans les aliments que nous consommons quotidiennement.

L’essentiel du régime alimentaire de l’époque paléolithique comportait :

  • De la viande et du poisson,
  • Des abats (foie et rein en particulier)
  • Des œufs
  • Des fruits (y compris des fruits rouges de type baies)
  • Des végétaux

En revanche, ne faisait absolument pas parti du régime paléolithique :

  • Les féculents, incluant le pain et les pâtes
  • Les haricots
  • Les pommes de terre
  • Le sucre
  • Le sel
  • Les produits alimentaires élaborés à partir du lait : le lait lui-même, le fromage, le beurre
  • Les graisses raffinées comme les margarines, les huiles de cuisine.
  • L’alcool

De plus, bon nombre de produits aujourd’hui rajoutés dans les aliments préparés pourraient constituer de véritable « anti-nutriments » du fait de la présence de toxines qui peuvent bloquer certaines enzymes fabriquées par l’organisme et être ainsi responsable de l’apparition de symptômes invalidants comme des troubles digestifs.

Un peu d'histoire
 
  Le saviez-vous ?
Le poids normal "strict" n’existe pas mais un "intervalle de poids" doit plutôt être considéré car, nous le savons bien, notre poids n’est jamais strictement le même au cours du temps. Certaines tables dites de "référence" ont pu être établies et donnent un reflet fidèle de ce qu’est le poids "normal".
Le poids idéal
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2018 Viviali     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale