Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   jeudi 21 novembre 2019
 
 
 Notre programme minceur
Phase 1 / 3 :
Phase protéinée

Phase 2 / 3 :
Phase d'apprentissage
- Introduction
- Aliments à contrôler
- Aliments compatibles
- Détail par repas
- Les portions alimentaires
- L'activité physique
- Durée
- En résumé
- Exemples de recettes

Phase 3 / 3 :
Phase de stabilisation

  Partager


 
 
   


NOTRE PROGRAMME MINCEUR, PHASE 2 / 3 : PHASE D'APPRENTISSAGE
LES ALIMENTS A CONTROLER

Les céréales
Le maïs
Le pain
Les pommes de terre
Les pâtes
Le riz
Le sucre
Les graisses
Les carottes
Les légumes
Les fruits
L'eau
La bière
Le café
Le thé
Les jus de fruits
Le vin

La bière

 

Agée de plus de 7000 ans, la bière est une boisson bien intéressante car elle contient à la fois de l’eau, de l’orge, du houblon auxquels s’ajoute la levure.

  • Le houblon est une épice qui va conférer à la bière son amertume mais aussi son arôme. Il s’agit d’une plante aromatique intéressante pour ses vertus médicinales car le houblon est apaisant et possède des polyphénols aux propriétés antioxydantes ;
  • Le malt correspond à de l’orge transformée et va apporter couleur et saveur à la bière ;
  • La levure fait toute la personnalité de la bière.

D’un point de vue médical, la consommation raisonnable de bière joue un rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires. L’apport en vitamines B et en folates contenus dans la bière pourraient expliquer cet effet bénéfique de cette boisson.

Concernant ce qui nous intéresse également de très près, la prise de poids, la consommation modérée de bière ne fait pas grossir. Pourquoi ? Les personnes qui consomment de la bière (33 cl par repas) ont tendance à moins manger au cours de leur repas et en dehors des repas. De plus, du point de vue calorique la bière est très raisonnable puisqu’elle est de 30 à 45 calories/100 ml, réparties entre l’alcool et les glucides.

Par rapport à notre programme, la consommation de bière présente également un intérêt majeur : elle diminue le taux de sucre dans le sang et évite la formation d’une résistance naturelle de l’organisme à l’insuline. De plus, les glucides contenus dans la bière étant issus de céréales, l’index glycémique est plus bas que celui d’un jus de fruit par exemple.

Donc, vous l’avez bien compris, je vous conseille une consommation modérée de bière, même durant la phase d’apprentissage de votre programme, à raison de 33 cl maximum par jour.

Une étude relativement récente publiée dans une revue médicale prestigieuse par le Dr Thun a clairement montré, au travers d’une population de 490 000 hommes et femmes âgés de 30 à 104 ans (parue dans The New England Journal of Medicine) que la bière est, dans certains cas, efficace au même titre que le vin en matière de prévention des risques d'infarctus du myocarde. Une consommation modérée et régulière de boissons alcoolisées pourrait réduire le risque d'apparition du diabète de type 2 et le phénomène d'insulino résistance.

L'eau
 
  Le saviez-vous ?
Les fibres ont la particularité de ne pas être digérées, de "capturer" le sucre et les graisses dans le tube digestif mais aussi de "remplir" l’estomac, ce qui induit une sensation de satiété et évite donc les prises alimentaires trop répétées.
Les fibres
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2019 PL HL     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale