Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   mardi 16 juillet 2019
 
 
 Notre programme minceur
Phase 1 / 3 :
Phase protéinée

Phase 2 / 3 :
Phase d'apprentissage
- Introduction
- Aliments à contrôler
- Aliments compatibles
- Détail par repas
- Les portions alimentaires
- L'activité physique
- Durée
- En résumé
- Exemples de recettes

Phase 3 / 3 :
Phase de stabilisation

  Partager


 
 
   


NOTRE PROGRAMME MINCEUR, PHASE 2 / 3 : PHASE D'APPRENTISSAGE
LES ALIMENTS A CONTROLER

Les céréales
Le maïs
Le pain
Les pommes de terre
Les pâtes
Le riz
Le sucre
Les graisses
Les carottes
Les légumes
Les fruits
L'eau
La bière
Le café
Le thé
Les jus de fruits
Le vin

Le vin

 

Quel plaisir de boire un bon verre de vin de temps à autre ! Mais attention, le vin consommé doit être de bonne qualité !

Comme vous le savez probablement, la consommation régulière de vin permet d’expliquer partiellement ce que les anglo-saxons surnomment le « French paradox » qui est né il y a 20 ans environ.

Cette notion est venue du fait que les français, et plus particulièrement les habitants du sud-ouest de la France, avaient un taux de mortalité cardiovasculaire bien plus bas que celui qui est observé dans le reste de l’Europe alors qu'ils ont une ration calorique plus riche et des taux de cholestérol sanguin équivalents à ceux des autres pays industrialisés, sans avoir une alimentation particulièrement pauvre en graisses animales. Par contre, ces habitants consomment des graisses végétales, des légumes, des fruits et... du vin. Certaines études ont mis en évidence une baisse de 30% de la mortalité cardiovasculaire et globale chez les personnes qui consomment du vin en quantité raisonnable et prolongée, par rapport ceux qui ne boivent pas de vin.

Ainsi, la plupart des études scientifiques rédigées dans ce domaine conseillent la consommation de 1 à 2 verres de vin par jour, voir jusqu’à 5 verres par jour. Je vous conseille néanmoins de ne pas dépasser 2 verres par jour, à consommer au milieu du repas et de préférence le midi pour faciliter la digestion.

Le vin contient des tannins (les flavonoïdes) qui possèdent des propriétés anti-oxydantes. De plus, la consommation de vin abaisse le taux de mauvais cholestérol, diminue l’agrégation des plaquettes, ce qui fluidifie le sang, dilate les artères et exerce entre autre une activité anti-inflammatoire. Les effets bénéfiques du vin semblent relativement rapides à obtenir et seul le vin rouge est considéré dans ses études.

Mais attention, cela n’est pas si simple car le vin, par l’intermédiaire de l’alcool, représente également une source d’apport énergétique non négligeable puisque 1 gramme d’alcool apporte 7 calories (70 à 100 calories/100 ml). Vous comprenez donc très bien le danger que représente le vin lors de la première phase de votre programme ! Par conséquent, je recommande uniquement la consommation de 1 verre de vin le midi, pas plus ! Attendez la phase de stabilisation, durant laquelle vous pourrez boire un peu plus de vin.

Par ailleurs, le vin, à dose plus élevée, constitue une véritable agression pour le système digestif et en particulier l’estomac et le pancréas. Une consommation excessive de vin peut entraîner une irritation de l’estomac et de l’œsophage, ce qui est néfaste pour l’absorption de certains nutriments, mais peut aussi atteindre le pancréas qui va alors se fatiguer et moins fabriquer d’insuline à long terme.

Les jus de fruits
 
  Le saviez-vous ?
Les fibres ont la particularité de ne pas être digérées, de "capturer" le sucre et les graisses dans le tube digestif mais aussi de "remplir" l’estomac, ce qui induit une sensation de satiété et évite donc les prises alimentaires trop répétées.
Les fibres
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2019 PL HL     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale