Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   jeudi 21 novembre 2019
 
 
 Le surpoids et les artères
Comportement alimentaire
Le poids normal
Le surpoids
L'athérosclérose
Nutrition & coeur
Perte de poids & coeur
L'activité physique
- Aspect protecteur
- Influence sur les facteurs de risque
- Influence sur la répartition en graisses
- Influence sur la perte de poids
Les maladies cardio-vasculaires

  Partager


 
 
   


ACTIVITE PHYSIQUE ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

Influence de l’activité physique sur les facteurs de risque cardiovasculaire

 

Bien que de très nombreuses études aient pu mettre en évidence l’effet bénéfique de l’activité physique en tant que telle au niveau cardiovasculaire, il apparaît difficile de savoir si cet effet est direct ou indirect. Néanmoins, la pratique de l’activité physique est responsable de la maîtrise de certains facteurs de risque cardiovasculaires tels que l’hypertension artérielle, le diabète et le taux trop élevé de cholestérol dans le sang (dyslipidémie).

- Le cholestérol

Sur le taux de cholestérol dans le sang, la pratique du sport modifie la répartition du cholestérol en favorisant l’émergence du « bon cholestérol » (le HDL-cholestérol). En effet, son taux va augmenter de 20 à 30% chez les sujets sportifs par rapports aux sédentaires. De plus, le taux de triglycérides baisse également. L’effet sur le mauvais cholestérol (le LDL) apparaît plus nuancé.

- L’hypertension artérielle

Sur l’hypertension artérielle, l’effet de l’activité physique est indiscutablement positif, entraînant une baisse significative des chiffres de pression artérielle (de l’ordre de 10 mm de mercure pour la pression artérielle systolique et de 5 mm de mercure pour la pression artérielle diastolique).

Cet effet est plus important chez les sujets qui ont de l’hypertension artérielle par rapport à ceux qui n’en ont pas et il est lié à l’intensité de l’effort physique: plus celui-ci est important et plus la baisse des chiffres de pression artérielle est importante.

Ceci est particulièrement vrai pour les efforts d’endurance plus que de force.

- Le taux de sucre dans le sang et le diabète

Concernant le taux de sucre dans le sang, de nombreuses études ont mis en évidence une relation négative entre la pratique de l’activité physique et la survenue d’un diabète : plus l’activité physique est pratiquée et moins la probabilité de voir apparaître un diabète est importante.

Ceci s’explique partiellement par l’augmentation de la consommation de sucre par les muscles induit par l’effort physique d’une part mais surtout par une augmentation de la sensibilité de l’ensemble des organes à l’insuline (dont l’effet consiste à entraîner une baisse du taux de sucre dans le sang).

- La coagulation

Enfin, la pratique du sport influencerait la fabrication de différents facteurs de coagulation au niveau de l’organisme et réduit ainsi l’agrégation plaquettaire et la probabilité de voir apparaître un caillot de sang dans les veines et les artères.

Ces effets sont observés au long court mais il faut savoir que la réalisation d’un effort physique intense, surtout dans une atmosphère chaude, peut favoriser la survenue de caillots de sang parfois responsables de la survenue d’un accident coronarien aiguë (infarctus du myocarde en particulier).

Une fois de plus, nous vous rappelons qu’il est plus intéressant de pratiquer du sport souvent et sans être à « 100% » plutôt que d’être au maximum de ses capacités physiques durant peu de temps.

Aspect protecteur de l'activité physique
 
  Le saviez-vous ?
Les graisses les plus bénéfiques pour la santé sont les mono-insaturées et poly-insaturées, les graisses saturées devant donc être évitées car elles augmentent le taux de mauvais cholestérol. Or, l’alimentation moderne comporte de nombreuses graisses saturées, un faible taux d’oméga-3 au détriment d’un taux plus important d’oméga-6.
Les graisses
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2019 PL HL     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale