Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   jeudi 21 novembre 2019
 
 
 Le surpoids et les artères
Comportement alimentaire
Le poids normal
Le surpoids
L'athérosclérose
Nutrition & coeur
Perte de poids & coeur
L'activité physique
Les maladies cardio-vasculaires

  Partager


 
 
   


LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

L'infarctus du myocarde
L'insuffisance cardiaque gauche
L'hypertension artérielle de l'adulte
L'accident vasculaire cérébral
Le diabète non-insulino dépendant
L’augmentation du taux de lipides dans le sang

L'accident vasculaire cérébral

Les accidents vasculaires cérébraux correspondent à des déficits neurologiques localisés secondaires à une maladie le plus souvent artérielle et dont la conséquence anatomique est un ramollissement cérébral par défaut d’apport de sang.

Les accidents vasculaires cérébraux représentent la troisième cause de décès et la première de handicap physique de l'adulte.

- Quelques explications

Les facteurs de risque cardiovasculaires sont par ordre décroissant: l'âge - l'hypertension artérielle - le diabète - les troubles lipidiques - le tabac – l’obésité.

La diminution ou l'absence de circulation sanguine se traduit par des phénomènes réversibles altérant le fonctionnement du cerveau, puis irréversibles avec mort des cellules du cerveau.

- Comment établir le diagnostic d'un accident vasculaire cérébral ?

1 - Le médecin cherche à mettre en évidence des signes cliniques caractéristiques

- Lorsque l’artère malade au niveau du cerveau dépend du réseau de l’artère carotide (80% des cas)

  • Déficit de la sensibilité et/ou de la motricité  d'une moitié du corps ou d'un membre,
  • Trouble du langage,
  • Perte de la vision au niveau d’un seul œil.

- Lorsque l’artère malade au niveau du cerveau dépend du réseau vertébro-basilaire (partie postérieure du cerveau, représentant 20% des cas)

  • Déficit de la sensibilité et/ou de la motricité des deux cotés, ou à bascule
  • Perte de l’équilibre
  • Perte de la vision au niveau des 2 yeux
  • Perte de mémoire transitoire

L'association de vertiges, troubles de la vision, troubles de la déglutition et d’un dérobement des jambes entraînant une chute sur les jambes sont hautement évocateur de l'origine postérieure (vertébro-basilaire) de l'accident vasculaire cérébral.

Des maux de tête ou des convulsions sont possibles à la phase inaugurale.

2 - Puis, la pratique d’un scanner est réalisée

Le scanner est souvent normal au cours des 48 premières heures, mais par la suite des signes pathologiques caractéristiques apparaissent.

3 -  Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Cet examen est très performant pour faire le diagnostic d’un accident vasculaire cérébral car les signes caractéristiques observés sont précoces.

- Quelles sont les causes de l'accident vasculaire cérébral ?

1 - La maladie d’une artère ou athérome (50 à 60%):

L’artère qui est malade va être le siège d’une baisse du flux sanguin responsable de l’apparition d’un caillot de sang qui va totalement obstruer une artère dans le cerveau.

Les artères des vaisseaux du cou sont particulièrement touchées.

Le diagnostic d’atteinte de ces artères sera effectué avec l’aide de la réalisation d’une échographie-doppler et d’un scanner avec injection d’un produit radiologique opacifiant ou d’une IRM. L’artériographie est actuellement rarement réalisée.

2 - Une maladie cardiaque capable d’envoyer des caillots de sang dans le cerveau (15 à 20% des cas):

Cette cause est souvent difficile à mettre en évidence.

Un trouble du rythme peut être patent ou latent, alors détecté lors d’un enregistrement de l’activité du cœur durant 24 heures (holter). Une arythmie au niveau de l’oreillette peut facilement entraîner la formation d’un caillot.

Le diagnostic d’une maladie du cœur nécessite la pratique par un cardiologue d’une échographie du cœur, par voie trans-thoracique en complément, parfois, d’une échographie pratiquée par voie oesophagienne.

3 - L’hypertension artérielle

Les lésions cérébrales induites par l’hypertension artérielle sont nombreuses et les signes cliniques sont très riches.

4 - Maladies plus rares

Des maladies responsables de la genèse d’une inflammation dans le sang peuvent être responsables de la survenue d’un accident vasculaire cérébral, de même que certaines maladies beaucoup plus rares.

- Comment établir la gravité d'un accident vasculaire cérébral ?

La gravité d'un ramollissement du cerveau dépend étroitement de la cause. Celle-ci peut en effet être responsable de récidives d’accidents vasculaires cérébraux, des lésions artérielles diffuses...

L'étendue du ramollissement est fonction du calibre de l'artère obstruée, et, à terme, la gravité est dictée par les possibles séquelles de l'infarctus du cerveau.

- Quelle est l'évolution possible d'un accident vasculaire cérébral ?

En dehors des complications mentionnées ci-dessus, l'évolution est spontanément régressive laissant des séquelles variables mais pouvant être extrêmement invalidantes durant de nombreuses années .

La répétition des accidents vasculaire cérébraux (10% / an) peut donner lieu à une démence.

L'hypertension artérielle de l'adulte
 
  Le saviez-vous ?
Les graisses les plus bénéfiques pour la santé sont les mono-insaturées et poly-insaturées, les graisses saturées devant donc être évitées car elles augmentent le taux de mauvais cholestérol. Or, l’alimentation moderne comporte de nombreuses graisses saturées, un faible taux d’oméga-3 au détriment d’un taux plus important d’oméga-6.
Les graisses
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2019 PL HL     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale