Maigrir en mangeant : Comment maigrir sans régime
   
   jeudi 21 novembre 2019
 
 
 Le surpoids et les artères
Comportement alimentaire
Le poids normal
Le surpoids
- Introduction
- Définition
- L'obésité en chiffres
- Surpoids et maladies cardio-vasculaires
- Les mécanismes
- Les facteurs favorisants
- Complications médicales
- Prise en charge médicale de l'obésité
L'athérosclérose
Nutrition & coeur
Perte de poids & coeur
L'activité physique
Les maladies cardio-vasculaires

  Partager


 
 
   


LE SURPOIDS : LES MECANISMES DE DEVELOPPEMENT DU SURPOIDS ET DE L’OBESITE

Les différentes étapes du développement du surpoids et de l’obésité
Le stockage énergétique de l’organisme : les graisses
Que se passe-t-il lorsque ce sujet décide de faire un régime ?
Quelles sont les zones du corps concernées préférentiellement par la perte de poids ?
Que faut-il, au niveau des mécanismes énergétiques, pour que le poids reste stable ?

Que faut-il, au niveau des mécanismes énergétiques, pour que le poids reste stable ?

Les capacités énergétiques d’un individu donné sont essentiellement représentées par l’apport de lipides (les graisses) et de glucides (les sucres). Pour que ces substances soient directement utilisées par l’organisme sans être stockées, il faut qu’elles soient « brûlées » très rapidement après leur ingestion. Au niveau de l’organisme, cette notion est traduite par un phénomène « d’oxydation » qui intègre la chaîne respiratoire.

Or, les capacités de stockage des sucres sont relativement faibles (principalement sous forme de glycogène) et donc les sucres sont rapidement oxydés et non stockés dans l’organisme en tant que sucres.

Pour notre plus grand malheur dans notre société moderne, les lipides, eux, sont faiblement oxydés et utilisés rapidement alors que leur capacité de stockage a peu de limite. Ainsi, le tissu adipeux se développe de manière importante.

- Mais qu’est-ce que le tissu adipeux ?

 

Le tissu adipeux est composé essentiellement de cellules, les adipocytes, dont les rôles sont multiples. Ces adipocytes stockent et permettent la mobilisation des graisses.

Les adipocytes sont responsables de la fabrication d’hormones comme l’angiotensinogène par exemple. En cas d’obésité ou de surpoids, les adipocytes vont dans un premier temps grossir (s’hypertrophier) sans augmenter en terme de nombre puis dans un deuxième temps leur nombre va augmenter.

Ce tissu adipeux est présent en partie sous la peau (tissu adipeux « sous-cutané ») et dans les viscères abdominales (tissus adipeux « périviscéraux »). C’est ce dernier tissu qui pose les principaux problèmes de métabolisme (diabète surtout) chez le sujet obèse.

De plus, la fabrication des hormones influence la répartition des graisses : le cortisol et la testostérone ont pour effet de favoriser le développement de tissu adipeux au niveau de la partie supérieure du corps (définissant alors une obésité ou surpoids de type androïde, rencontrée principalement chez l’homme) alors que la fabrication d’œstrogène favorise le développement de tissu adipeux au niveau des hanches et des cuisses (obésité ou surpoids gynoide, représentée essentiellement chez la femme).

Les zones du corps concernées
 
  Le saviez-vous ?
Les graisses les plus bénéfiques pour la santé sont les mono-insaturées et poly-insaturées, les graisses saturées devant donc être évitées car elles augmentent le taux de mauvais cholestérol. Or, l’alimentation moderne comporte de nombreuses graisses saturées, un faible taux d’oméga-3 au détriment d’un taux plus important d’oméga-6.
Les graisses
  Autres sites santé
Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.

Hypertension
Site complet sur
l'hypertension artérielle.



      Dernière modification : 20 mars 2015        
      © 2019 PL HL     Pourquoi ce site?     Charte éthique     Contact     Notice légale